Forum Al Hfifa Arabians
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum Al Hfifa Arabians

Pour parler cheval tout simplement
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
-50€ sur la souris Gaming sans fil Logitech G903 ...
Voir le deal
99.99 €

 

 Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?

Aller en bas 
AuteurMessage
mazel
galop 7
mazel

Nombre de messages : 1395
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMar 15 Oct 2019 - 2:53

Bonne lecture !

« Pourquoi Draghi est le pire criminel au monde pour Felix Zulauf » L’édito de Charles SANNAT
par Charles Sannat | 15 Oct 2019 | A la une, Affaires européennes | 0 commentaires

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Vous allez me dire et je vous entends déjà, « Charles vous nous êtes fort sympathique (enfin j’espère que vous pensez ça !) mais nous ne connaissons pas votre Félix. Il y a bien un chat dans la famille qui porte son nom mais nous n’en savons pas plus, alors Draghi est peut-être le pire des criminels pour Felix le chat, mais fichtre, qui est donc ce Zulauf ».
Et c’est là que je prends mon air docte, celui du sachant savant qui sait lui… et que je vous dis l’air snobinard comme dans un dîner en ville l’air semi-outré: « Koooââââââaaaaaaaaaa, vous ne connaissez pas Felix Zulauf ?

A ce niveau de la conversation, il est d’usage pour ne pas passer pour le dernier des cons de dire « si ça me dis bien quelque chose mais je n’arrive plus à le remettre »…. c’est d’ailleurs pour éviter, entre autre, ce genre de scènes fatigantes que je me cache et fuis comme la peste tous les dîners en ville.

Bref, revenons en père Félix, qui n’est pas un chat bien qu’il soit un félin des marchés… Cela fait 40 ans que Félix écume les marchés financiers…. Il a terminé sa carrière de salarié comme stratège mondial pour le groupe UBS et s’est fait sacrément remarqué lorsqu’il avait prédit la crise de 1987… entre autre ! Désormais, le travail de Felix Zulauf consiste à « rédiger une lettre d’information bimensuelle sur les marchés financiers, qu’il vend dans 20 pays sur 5 continents à des investisseurs institutionnels ».

Bref, Félix est un type intelligent ayant, de surcroît, de l’expérience et j’aime bien les cheveux gris, généralement avec le temps, certains comme les bons vins se bonifient…
Je vous passe toute l’interview de Felix Zulauf que vous irez lire (vous avez le lien tout en bas) si le cœur vous en dit.
Le plus intéressant c’est son analyse de la politique monétaire du père Draghi…
Pour résumer, Félix trouve que Mario fait le mariole…

« Dans quelques années, nous verrons les dégâts provoqués par les taux négatifs. Les fonds de pension, les banques, mais aussi notre confiance dans l’argent. Tout est en train de tomber en morceaux à cause de la politique des banques centrales. Mario Draghi est selon moi le plus grand criminel au monde », estime le Suisse Felix Zulauf, le légendaire gestionnaire de fond
Je suis très pessimiste pour l’Europe. Nous sommes mal gérés. La génération actuelle européenne ne connaîtra plus le marché libre », estime-t-il.
Je ne peux qu’être d’accord sur le fait qu’effectivement, le marché libre n’existe plus et que nous sommes clairement dans une économie administrée (j’avais réalisé un dossier spécial intitulé justement « comment survivre dans une économie administrée »
).

Mais là où cela devient passionnant c’est quand il se « lâche » sur la BCE…

« Que pensez-vous de la politique de la Banque centrale européenne?
Je pense que Mario Draghi est le pire criminel au monde. Au cours de son court mandat à la tête de la BCE, il a détruit la crédibilité de la jeune banque centrale, il a sapé notre confiance dans l’argent et dans la loi. Car, selon la loi, les avoirs doivent être protégés. Si votre argent perd de la valeur, ce qui est le cas avec les taux négatifs, c’est contraire à la loi. Draghi a ainsi détruit le système bancaire. Les banques perdent beaucoup dans le contexte de taux actuel. Les actions des banques sont aujourd’hui proches de leur point le plus bas de 2008 et 2012, et ce, sans crise. C’est la conséquence d’une politique monétaire affligeante. La seule chose qui intéressait Draghi, c’était de sauver l’Italie et les pays les plus fragiles.

Draghi a également sapé le système de retraite. Il a placé les fonds de pension face à de sérieux problèmes. Dans 25 ans, nous verrons les dégâts de sa politique sur les personnes qui prendront leur retraite. Il a détruit le concept d’intérêts composés – où les intérêts sur les intérêts produisent un effet boule de neige. Il pénalise les épargnants et encourage les spéculateurs.

Et si vous retirez de l’économie le moteur de croissance qu’est l’épargne, vous créez un problème. Car une loi économique dit que l’épargne équivaut à investir. Si vous détruisez l’épargne, c’est néfaste pour les investissements, et vous érodez la productivité à long terme. Vous pouvez bien entendu créer des capitaux en faisant tourner les planches à billets des banques centrales, mais c’est différent d’une masse d’argent qui se développe de manière organique via le système de taux. Nous ne vivons plus dans une économie libre.
Quelles sont les conséquences de la politique de taux sur les marchés financiers ?

Les taux négatifs ont conduit à une mauvaise allocation des capitaux. On a créé des déséquilibres que le marché libre ne peut restaurer. Nous pouvons uniquement les corriger avec une économie planifiée. C’est pourquoi nous évoluons de plus en plus vers ce type d’économie.

Je pense que le libre-échange aura disparu pour la prochaine génération. Il y a plus de manipulations et d’interventions des pouvoirs publics. Selon une étude de la Banque des règlements internationaux (BRI), entre 6 et 12% des entreprises cotées – que l’on appelle sociétés zombies – ne dégagent pas suffisamment de bénéfices pour couvrir le coût de leurs capitaux. Ces entreprises sont maintenues à flot grâce au taux artificiellement bas auquel elles peuvent emprunter. Cela fait baisser la productivité et la richesse. Comme les communistes dans le passé.

Non, nous sommes vraiment mal gérés. Je vois beaucoup de similitudes entre l’Union européenne et les économies centralisées des anciennes républiques soviétiques. La centralisation dans les grandes unions ne fonctionne pas. Cela réduit la productivité au lieu de l’améliorer.

La création de l’euro fut une erreur. Pas parce qu’une monnaie unique est une mauvaise chose, mais parce qu’elle crée des déséquilibres. Et ces déséquilibres devraient être corrigés par une autorité centrale, ce qui ne fonctionne pas. Sans l’UE, l’Italie aurait, par exemple, pu dévaluer sa devise, ce qui aurait résolu de nombreux problèmes. Aujourd’hui, les Italiens ont une devise qui est trop forte pour eux, et ils ne peuvent rien y changer. Ils sont prisonniers d’une spirale déflationniste. Et de nombreux Italiens partent à l’étranger pour trouver du boulot. Les hommes italiens restent en moyenne chez leurs parents jusqu’à l’âge de 37 ans, et le taux de natalité s’écroule. Le pays du pape, pouvez-vous l’imaginer? (il rit).


Que retenir ?

Simplement que quand on entend ce que l’on entend, que l’on voit ce que l’on voit, nous avons raison, mes amis, de penser ce que nous pensons, à savoir que Draghi n’a strictement aucune marge de manœuvre et que s’il ne saccage pas la valeur de la monnaie à terme, nous crèverons tous dans d’horribles souffrances là, maintenant tout de suite.
Nous avons raison de penser que la FED de Powell, ne peut faire guère mieux au moment même où tout allait tellement bien que la Banque centrale américaine vient d’annoncer la reprise de ses achats d’actifs pour… 60 milliards de dollars chaque mois…

Nous avons raison de penser que la situation est irrémédiablement compromise.
En réalité tout le monde le sait.

La seule chose qui fasse y tenir le tout ce sont les interventions des banques centrales et cet aveuglement volontaire et collectif où tous les acteurs économiques veulent faire comme si tout allait très bien, tant voir la réalité économique ouvre un abîme psychologiquement pour le moins inconfortable.

C’est une excellent nouvelle, car cela nous donne du temps, et ce temps qui nous est offert à coup de milliers de milliards, vous devez le mettre à profit pour débancariser encore plus, encore mieux, pour réallouer votre patrimoine vers plus d’actifs tangibles et moins de financiers, vers moins de cash et plus de réel, vers moins de titres de dettes et plus de titres de propriétés !

C’est parce qu’il est déjà trop tard, mais que tout n’est pas perdu qu’il faut vous préparer.
Préparez-vous !


Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com
Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.
« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »
Revenir en haut Aller en bas
mazel
galop 7
mazel

Nombre de messages : 1395
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMar 22 Oct 2019 - 12:48

L’avenir de la santé ? Un monde idéal de merveilleux progrès et de merveilleuses économies ? ....Et sans pannes d’électricité ni bugs informatiques, lol Imbecile Heureux


«  Les déserts médicaux livrés aux robots ?
par Sylvain Devaux


Je ne sais pas pour vous mais dans ma petite commune de l’ouest de la France (4500 habitants), il y avait 11 médecins il y 4 ans. Il en reste aujourd’hui 7 dont 3 sont très proches de l’âge de la retraite. Et…personne en vue pour les remplacer. Inutile de vous parler des spécialistes, en particulier en ophtalmologie où les délais frisent la correctionnelle.

Alors deux choses…d’abord il y a les calculs de l’Insee. L’organisme considère comme désert médical un territoire où les résidents : 1- Consultent un médecin généraliste moins de 2,5 fois par an, 2- Ont plus de 30 minutes de trajet (en voiture) pour se rendre aux urgences, 3 – Ont plus de 10 minutes de trajet (en voiture) pour accéder à une pharmacie. Si 1 seul de ces 3 critères n’est pas respecté, on ne parle plus alors de désert médical mais de territoire présentant des fragilités concernant l’accès à un certain type de soin. Mais c’est totalement réducteur ! Le nombre de médecins est une difficulté quant on sait en outre que 4 médecins sur 10 ont plus de 60 ans. Leur répartition est aussi problématique puisque la liberté d’installation ne permet pas de corréler les besoins aux ouvertures de cabinets. Et les délais de rendez-vous ne cessent de s’allonger dans les communes rurales.

Deuxième chose, l’Intelligence Artificielle serait à même de palier à ces difficultés…les consultations en ligne ou par un algorithme seraient même la panacée pour résoudre ces difficultés. La médecine tourne déjà à plusieurs vitesses, mais là…Donc en ville ou sur la côte vous avez un médecin en chair et en os, dans les campagnes…des ordinateurs. Quant on pense que nombre de secteurs dans la campagne sont encore en « zones blanches » de non réception d’internet… Les performances de ces algorithmes sont bien réelles, mais tout dépend de la consultation.

Inquiets, certains médecins se demandent si ce progrès en est réellement un. Dans un rapport daté de janvier 2018, l’Ordre des médecins s’interrogeait sur ces questions mais aussi et surtout sur les implications sociales qui découlent de ces technologies.

Dans ce rapport, il est indiqué qu’il est « impératif que les progrès attendus des technologies d’intelligence économiques artificielle, Big Data et robotique profitent à tous et n’accentuent pas des fractures sociales ou socio-culturelles. Notre société, par son organisation démocratique et républicaine, doit particulièrement veiller à ce que les progrès qui pourraient être issus de ces technologies, dans le dépistage, la connaissance fine des maladies et des risques de leur survenue, n’altèrent pas notre modèle solidaire de protection sociale, mais contribuent à réduire les inégalités et les risques d’exclusion ».

C’est déjà un état de fait et il semble que cela ne va pas franchement s’arranger !

Sylvain DEVAUX
Rédacteur en chef

«L’homme a la possibilité non seulement de penser, mais encore de savoir qu’il pense ! C’est ce qui le distinguera toujours du robot le plus perfectionné». Jean Delumeau

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»  »
Revenir en haut Aller en bas
LeVieux
galop 5


Nombre de messages : 544
Age : 71
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMer 23 Oct 2019 - 14:01

erreur sur l' url: avec correction
https://www.larobolution.com/

je ne connaissais pas ce site.....
En tout cas, perso, et bien que ce soit intellectuellement passionnant, les développements en intelligence artificielle sont très très inquiétants pour notre avenir en tant que bêtes à 2 pattes supposées pensantes.....
En ce qui concerne le domaine limité de la médecine, les automatisations qui nous pendent au nez vont remplacer les 'automatismes' praxiques et intellectuels des médecins: dans les cas franchement critiques, mieux que pas du tout d'action médicale...... mais..... pas de faculté d'adaptation, pas de discussion possible avec l'avatar .
Mais surtout stérilisation définitive de toute remise en cause et amélioration (des pratiques ... et des connaissances) à l'épreuve des faits.
Et puis bien sûr parfaite docilité aux ordres des Pouvoirs??????
Revenir en haut Aller en bas
cath.
maitre pipelette
cath.

Nombre de messages : 23169
Age : 51
Localisation : A l'est, au frais...
Date d'inscription : 25/07/2005

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMer 30 Oct 2019 - 14:01

Bah, de toute façon, avec la quantité d'énergie que tout ça demande, dans 15 ans, tout ce numérique est mort non ?


Dernière édition par cath. le Jeu 31 Oct 2019 - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LeVieux
galop 5


Nombre de messages : 544
Age : 71
Localisation : 03400
Date d'inscription : 06/01/2014

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMer 30 Oct 2019 - 15:00

bien probable..... et nous avec (car pas prévu les moyens de vivre sans ces merveilles 'numériques'....)
Revenir en haut Aller en bas
mazel
galop 7
mazel

Nombre de messages : 1395
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMer 6 Nov 2019 - 7:20

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/epuisement-des-ressources-certains-francais-se-preparent-a-un-nouveau-monde_3688785.html
Revenir en haut Aller en bas
mazel
galop 7
mazel

Nombre de messages : 1395
Localisation : 62
Date d'inscription : 02/08/2005

Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  EmptyMar 12 Nov 2019 - 3:29

Et nous, la notion de propriété risque de changer :



Chargés de loyers et d’impôts, la solution pour tout...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty
MessageSujet: Re: Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?    Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Europe, Brexit et nous, et nous dans tout ça ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Al Hfifa Arabians :: Forum - Discussions hors sujet cheval-
Sauter vers: